Mon Chief

 

Je l'ai acheté en 1987 par le biais des petites annonces de La Vie de la Moto. A cette époque je cherchais surtout une moto ancienne (pré 1960) pour faire un tour de France.

Remarquez que je n'en étais pas à mon coup d'essai question tour de France : en 1980 je me suis tapé 3000 km entre Paris et Saint Jean de Luz (aller-retour + sur place) avec ma mobylette (qui me traîne encore au boulot tous les jours) ; l'année suivante je me suis fait Paris - Saint Jean de Luz - Nice - Paris mais cette fois avec un Susuki 125 ER, la seule moto neuve que j'ai jamais eue et que je ne regrette pas : c'était un veau comparé au 125 TSA (toujours Susuki) avec le quel je faisais du "cross" (celle là elle a eu toutes les configurations : cross, chop et vitesse).

Après j'ai eu d'autres 125, toutes à moitié nazes, puis une Honda 350 CB de 72, pas mal mais elle bouffait beaucoup trop d'essence pour ma bourse d'intérimaire.

Bref, revenons à nos moutons. En fait la bécane type que j'avais dans le colimateur c'était une Harley WL (pour ceux qui savent pas ce sont des 750 à soupapes latérales) ou bien un Panhead voire un Shovel. Donc je me prend un crédit, feuillette les petites annonces et porte mon choix sur 2 bécanes : un Shovel et un Chief.

Le Shovel était à vendre 8000 francs de plus que le Chief et était en pièces détachées dans des cartons alors que le Chief était présenté sur roues. Il ne démarrait pas mais émettais quelques "patapoums" quand on kickait.

Le choix fut vite fait. J'ai eu beau me faire accompagner par des potes "connaisseurs" (tu parles !) pour me dissuader d'acheter n'importe quoi, ils ont craquer plus que moi.

Je m'achète donc cette Indian, la bidouille un peu pour qu'elle tourne et au passage j'en profite pour passer le permis. Bin voui, je roulais sans permis, sans assurance, etc.

le Chief le jour de l'achat

Au bout d'un mois de tentatives infructueuses pour le faire tourner correctement je fis la connaissance - par hazard - de Jean Louis Welter, le boss de Vitry motorcycles, spécialiste des WL, qui lui me régla le Chief en deux coup de cuillère à pot. Depuis j'ai appris la mécanique (pour de vrai, pas du bidouillage) avec le même Jean Louis Welter et maintenant je peux me targuer d'être un roi de la clef d'1/2 (pouce), je me suis même mis à mon compte depuis peu.

Après avoir cassé 2 fois de suite le cadre (en fait les suspensions coulissantes en fonte) j'ai fait modifié le cadre en rigide et depuis plus aucun problèmes (de partie cycle).

 
le chop version 1990

La photo a été prise en 1990.

A l'origine c'est un modèle militaire de 1940.

Les seules pièces qui sont resté d'origine sont : le moteur, la partie avant du cadre et le moyeu arrière.

La fourche vient d'un Sportster (harley), elle est rallongée de 10 cm. les coudes d'échappement et la selle sont fabrication maison. Les silencieux et le réservoir d'essence sont des reliques des années 70. Le garde boue arrière est un "Fat Bob" (harley) qui a été élargi d'environ 3 cm pour laisser passer le méga pneu (175/15)(taxé sur une Estafette Renault ! )monté sur une jante néerlandaise de 5 pouces de large. Le guidon provient d'une Harley "Panhead" de 1953 avec toutes les commandes à l'intérieur. Le circuit électrique a été passé en 12 volts avec : un alternateur de R5(Renault), un régulateur de CX(Citroen) et batterie de CX(honda). Au moment ou vous lisez ces lignes la bécane est en cour de restauration. Elle va retrouver ses 2 demi réservoirs, sa fourche à ressorts à lames (type automobile ! ), ses gardes boue, sa selle suspendue, son cadre semi suspendu (2 cm de débattement) et toutes les petites pièces qui font qu'une moto est d'origine ou pas. Les seules pièces qui ne seront pas d'origine seront : La roue arrière sur laquelle j'ai greffé depuis un disque percé et un étrier Brembo ; et le circuit électrique qui reste en 12 volts. Tout ça pour plus de sécurité, surtout que je vais y atteler un side car d'époque.


 
Sans les mains !!!


 
Avec les mains !!!
 
Norvège 1991 - Best of Show (catégorie Rat)


En cours de restauration


Autres photos du Chief


1er avril 2006 remontage à blanc